Un tipo de cruce entre una versión feliz de Bob Dylan y Stephin Merrit low-fi.

MTV Iggy

Cuando uno escucha algunas de las canciones de este disco, llega a ser evidente que François es un poco viajero que se inspira en el pop que se fabrica alrededor del mundo. Es el elemento que hace de su música algo único.

Fensepost (UK)

Al escuchar las canciones de François Peglau por primera vez, uno se da cuenta cuán difícil es encajarlo en tan sólo una etiqueta. Su estética se ubica en una esfera lo-fi, que brota de un pop/folk alternativo.

Puerto Rico Indie (Puerto Rico)

Cuando sus letras se decantan por el terreno del desarraigo y todo apunta al lado más nebuloso del camino, allí surge un ukulele, un sutil arreglo electrónico, un coro que replantea en panorama, una palmada en el hombro (la melodía) que lo tornó todo un carnaval atemporal.

Revista 69 (PE)

En este disco se perciben los sonidos del rock anglosajón de los Beatles y The Police, algo de la nebulosa chanson parisina, un poco de surf rock tropical y una pizca del más playero ukulele reggae. En sus grabaciones, t

Cosas (PE)

BIO

Un cocktail musical d’influences reggae, dub, calypso et éclectro-pop qui t’invite à chanter et à danser dès la première minute.

François Peglau est un musicien péruvien, ex membre des bien aimés « Los Fuckin Sombreros » et « Le ghetto ». En 2008, il déménage à Londres et commence à enregistrer des chansons inspirées par la sévère crise économique et son statut de migrant. Ces chansons font partie de son premier album The Imminent Failure of François Peglau (2011), qui se révèle être un hit sur internet, attirant l’enthousiasme de nombreux blogs et médias spécialisés en Europe et aux Etats-Unis, dont MTV, Consequences of Sound, My Old Kentucky, entre autres.

Des chansons comme One minute to Midnight Dream (so sad) et Sundays Ukelele Song ont fait le tour du monde, ce qui a permis à Francois de se produire sur les scènes de Londres, Madrid, New-York, Mexico, et Lima, et d’être l’unique péruvien invité au prestigieux festival mexicain Vive Latino en 2013. En 2013, Francois fait la première partie des légendes britanniques Blur et de la gagnante du Grammy Award Carla Morrison durant sa tournée au Mexique. La même année, il revient à Lima et lance son second album La crisis del segundo disco, reconnu comme l’un des meilleurs albums de l’année 2013 dans divers médias européens comme MTV Iggy (Etats-Unis), Sound & Colours (Royaume-Uni), Panamerika (Mexique) et El Comercio (Pérou). En 2014, il revient au Mexique pour se produire au Festival Marvin et faire une tournée sur tout le territoire mexicain.

En 2015, il fait plusieurs apparitions remarquées, dont celle au Festival Selvamonos, son groupe devient permanent des célèbres fêtes London Kolin et il voyage à Porto Alegre (Brésil) pour se produire dans le festival El Mapa de todos.

BOOKING

MONDE

DISCOGRAPHIE